Pédagogie : il faut former les enseignants du supérieur à "mettre en place des technologies actives"

Philippe Lalle 30/11/2016  "Pourquoi changer les formes d’enseignement dans le supérieur?" Parce que "l’enseignant n’est plus la seule source de connaissances, et doit pouvoir réagir face à la connaissance acquise ailleurs par les étudiants. Il doit alors apporter un 'plus' et être aussi un accompagnateur", répond Philippe Lalle, conseiller stratégique pour la pédagogie à la Dgesip.
 

Les étudiant(e)s ont maintenant accès à l'information, dont de nombreux cours en ligne, depuis partout et en continu, ce qui leur offre un potentiel d'émancipation incroyable. Cette donnée change le rapport enseignant/étudiants car l'enseignant n'est plus la seule source de connaissances, et doit pouvoir réagir face à la connaissance acquise ailleurs par les étudiants. Il doit alors apporter un "plus", et être aussi un accompagnateur.

Mais le numérique, c'est aussi l'opportunité :

  • d'accueillir de nouveaux publics :
    • sportifs de haut niveaux
    • étudiants salariés
  • de favoriser l'égalité des chances

Ces nouvelles méthodes invitent à repenser :

  • les espaces d'apprentissage
  • la formation des enseignants du supérieur

Il faut aussi accompagner les enseignants dans ces évolutions pédagogiques.